Un album nécessitant plusieurs écoutes pour l'apprécier. La voix de Coombes a toujours été un puissant instrument pop, à la limite de l'hystérie. Sur "Matador" c'est aussi un hurlement de douleur.

 matador_gazcoombes